Le manager de Brentford, Thomas Frank, attend des excuses de Howard Webb, le chef des arbitres

Dans un tourbillon de controverses, le manager de Brentford, Thomas Frank, anticipe des excuses de la part du chef des arbitres, Howard Webb, à la suite de l’affrontement houleux qui a vu son équipe s’incliner face à Newcastle ce samedi.

Thomas Frank expecting Howard Webb apology after Anthony Gordon penalty call

Les protégés de Frank ont été mis en déroute au St James’ Park, une défaite essentiellement orchestrée par la transformation d’un penalty par Callum Wilson au cours de la seconde période, une sanction consécutive à une faute commise par le gardien de Brentford, Mark Flekken, sur Anthony Gordon.

Une épineuse question d’équité

Ce jugement litigieux n’était que l’un des deux penalties accordés par l’arbitre Craig Pawson au cours du match, bien que le second ait été annulé suite à une révision conseillée. Frank est fermement convaincu que Newcastle n’aurait pas dû bénéficier d’aucun des deux penalties et espère que Webb prendra l’initiative de présenter des excuses.

« C’est vraiment exceptionnel que j’exprime des récriminations à ce sujet, car nous sommes tous humains et nous commettons tous des erreurs. Mais la frustration est décuplée lorsque nous faisons tant de choses correctement et que nous perdons à cause de cela », a-t-il déclaré.

Des précédents récents suscitent le débat

Il a fait allusion à un incident survenu il y a quatre semaines, où Kevin Schade avait été victime d’une faute similaire lors d’un match contre Tottenham. À cette occasion, l’arbitre avait jugé que le gardien adverse s’était retiré à temps, ne justifiant pas un penalty. « Mark s’est retiré à temps, et maintenant c’est un penalty », s’est insurgé Frank.

Il a également souligné l’importance d’un jugement précis de la part des officiels dans des matchs aussi serrés, critiquant la décision de l’arbitre assistant plutôt que celle de l’arbitre principal. « Ce n’est pas l’arbitre qui l’a sifflé mais l’assistant, et il se doit d’être complètement juste, certain à 100%, si vous voulez décider d’un match serré entre deux équipes qui ont livré une rencontre fantastique », a ajouté le manager.

En fin de compte, Frank est convaincu que l’arbitrage vidéo (VAR) aurait dû intervenir, regrettant l’absence d’une rectification évidente et manifeste dans une telle situation. Il est persuadé que Webb reviendra vers eux avec des excuses, reconnaissant l’erreur commise lors de cette confrontation.


Billet rédigé par Antoine B. (modifié le dimanche 17 septembre 2023 à 22:22) Antoine

Commentez cet article