Ten Hag doit choisir entre Pellistri et Garnacho pour l’aile droite

Alors que le prestigieux rendez-vous de Ligue des Champions s’annonce à l’horizon, le tacticien d’origine néerlandaise du Manchester United, Erik ten Hag, se retrouve face à un choix délicat en ce qui concerne la composition de son équipe, plus précisément sur le flanc droit, à l’aube du choc face au Bayern Munich. À cet égard, Alejandro Garnacho et Facundo Pellistri semblent être des prétendants sérieux pour débuter la rencontre dans cette position clé.

Dans le sillage d’un démarrage plutôt morose en Premier League, marqué par une série de défaites qui place l’équipe à une décevante 13ème position au classement, une réaction est attendue de la part des Red Devils. Le bilan des cinq premières journées est sans équivoque : trois revers ont émaillé ce début de parcours, plongeant le club dans une phase de doutes et d’incertitudes.

Le récent essai tactique initié par Ten Hag, en optant pour un milieu en losange face à Brighton, ne s’est guère révélé fructueux. La prestation terne, ponctuée par une domination adverse sur les côtés, a mis en lumière des carences à corriger impérativement. Une stratégie qui semble avoir vécu, au vu des failles observées dans le dispositif.

Scott McTominay, un maillon faible à reconsidérer

Scott McTominay, qui s’est distingué par une performance en deçà des attentes, s’est avéré être le maillon faible dans l’organisation du milieu de terrain. En attestent ses statistiques décevantes, n’enregistrant que quinze transmissions réussies au cours de plus de quatre-vingts minutes de jeu. Une telle analyse milite en faveur d’un retour à une configuration plus habituelle, dans laquelle le joueur écossais peinerait à justifier une place de titulaire.

Ainsi, il paraît judicieux pour le technicien néerlandais de revenir à un schéma tactique ayant fait ses preuves par le passé, à savoir le 4-2-3-1. Ce système, source de succès notables sous l’égide de Ten Hag, pourrait se révéler être l’option optimale pour affronter le géant allemand dans l’enceinte de l’Allianz Arena ce mercredi.

Les jeunes talents en lice pour une place de choix

Le contexte actuel, marqué par l’indisponibilité conjuguée d’Antony et de Jadon Sancho pour des raisons diverses, ouvre une fenêtre d’opportunité pour les jeunes talents Pellistri et Garnacho. Le premier, naturellement habitué à évoluer sur l’aile droite, a fait étalage de ses qualités de dribbleur hors pair dans des espaces restreints, une caractéristique qui a jalonné son début de carrière prometteur.

Si Pellistri a su s’imposer comme une valeur sûre au niveau international, il reste néanmoins sous-exploité dans l’échiquier de Ten Hag. À notre sens, le talent uruguayen mériterait de se voir offrir une chance de briller au sein de l’effectif de départ.

En parallèle, Garnacho, qui a souvent été relégué au rôle de remplaçant en fin de match, aspire également à une consécration cette saison. Bien que davantage utilisé sur le flanc gauche avec l’équipe première, son expérience en tant qu’ailier droit au sein des équipes de jeunes plaide en sa faveur pour une possible titularisation.

Une alternative stratégique en réserve

Au-delà des options précitées, une autre alternative stratégique consisterait à positionner Bruno Fernandes sur l’aile droite, tout en confiant le rôle de meneur de jeu à Christian Eriksen. Une telle redistribution des cartes permettrait à McTominay de conserver sa place au milieu de terrain, surtout en considérant les blessures de Mason Mount et Sofyan Amrabat.

Toutefois, il convient de souligner que Fernandes excelle particulièrement en tant que milieu offensif central, un poste où sa créativité peut s’exprimer pleinement. Ainsi, maintenir le maestro portugais dans une position où il a prouvé sa valeur pourrait s’avérer être la décision judicieuse face aux redoutables champions allemands.


Billet rédigé par Antoine B. (modifié le lundi 18 septembre 2023 à 12:29) Antoine

Commentez cet article