La CBF cherche un nouvel entraîneur pour la sélection brésilienne

La CBF cherche un nouvel entraîneur pour la Seleção Brasileira après le départ de Tite. Carlo Ancelotti est le favori, mais Pep Guardiola est également considéré. Le but est de remporter la prochaine Coupe du Monde.

Après trois mois depuis son élimination de la Coupe du Monde de football 2022, la Seleção Brasileira se prépare à retourner sur le terrain sous le commandement intérimaire de Ramon Menezes. Le premier adversaire de l’équipe sera le Maroc, le samedi 25 mars. Cependant, la CBF a déjà commencé à chercher un nouvel entraîneur pour remplacer Tite, qui a quitté son poste après six ans et demi.

Carlo Ancelotti est le favori de la CBF

Le président de la CBF, Ednaldo Rodrigues, a nommé Carlo Ancelotti comme principal candidat pour entraîner la Seleção. Le technicien italien, actuellement entraîneur du Real Madrid, sera annoncé officiellement en été. D’autres alternatives ont également été mentionnées, comme les entraîneurs espagnols Luis Enrique et Pep Guardiola, ainsi que le Français Zinedine Zidane.

Pep Guardiola, un autre nom évoqué

Bien que Carlo Ancelotti soit le favori pour diriger l’équipe, Pep Guardiola est également sur la liste de la CBF. Le technicien du Manchester City est apprécié par les supporters brésiliens pour son expérience réussie à la tête du Barça et du Bayern de Munich.

Cependant, il n’y a pas encore de nouvelles de négociations entre Guardiola et la CBF, qui travaille dans le plus grand secret pour trouver un entraîneur de renom capable de mener l’équipe à la victoire lors de la prochaine Coupe du Monde en 2026, organisée aux États-Unis, au Mexique et au Canada.

Des alternatives pour la Seleção

Outre les noms évoqués, d’autres options pourraient être envisagées pour entraîner la Seleção, mais la CBF reste discrète sur ses plans. L’essentiel est de trouver un entraîneur capable de mener l’équipe vers un sixième titre mondial, et qui soit à la hauteur de l’histoire du football brésilien.

Article rédigé par Antoine B. Antoine

Commentez cet article