La déroute de Belmadi et l’avenir de l’équipe algérienne

Djamel Belmadi se trouve au cœur d’une tourmente sans précédent en Algérie, suite à l’élimination précoce des Fennecs lors de la Coupe d’Afrique des Nations. Malgré un triomphe historique en 2019, son équipe n’a pas réussi à franchir le cap des phases de groupes, réitérant l’échec de 2022.

🇩🇿 Comment l’ALGERIE est passée de CHAMPION D’AFRIQUE à éliminée dès les poules de la CAN !

La Fédération Algérienne de Football (FAF) s’apprête à nommer un nouvel entraîneur pour succéder à Belmadi. Rabah Saadane, membre éminent de la commission de sélection, a exprimé son inquiétude face à cette situation critique. Il souligne l’importance cruciale d’un choix judicieux pour l’avenir, critiquant notamment le manque de préparation et d’adaptation aux conditions climatiques africaines.

Un renouvellement manqué

Les tentatives de rajeunissement de l’équipe par Belmadi sont mises en lumière par Saadane, qui regrette le manque de concurrence instaurée entre joueurs locaux et internationaux. Il rappelle l’adaptation nécessaire qu’il avait dû effectuer en 2010, faute de joueurs à certains postes, illustrant par là les défis auxquels Belmadi n’a pas su répondre.

Une commission spéciale, dirigée par Ameur Mansousl et incluant des figures telles que Mohamed Maouche et Rabeh Saadane, a été constituée par la FAF pour dénicher le futur guide des Verts. Cette équipe a la lourde tâche de trouver la perle rare capable de redresser le cap de l’équipe nationale.

Un futur à construire sur des bases solides

La situation de l’équipe algérienne pose question sur sa capacité à se reconstruire après une série de déceptions. L’humilité et l’apprentissage semblent être les maîtres mots pour une équipe en quête de rédemption. La transition vers un nouveau leadership doit s’accompagner d’une réflexion profonde sur les stratégies à adopter pour briller à nouveau sur la scène africaine.

La quête d’un successeur à Djamel Belmadi s’inscrit dans un contexte de nécessité absolue de renouveau. La Fédération et ses conseillers doivent faire preuve de discernement pour éviter de répéter les erreurs passées et garantir à l’équipe nationale un avenir à la hauteur de son potentiel. La sélection du prochain entraîneur sera déterminante pour les prochains chapitres de l’histoire footballistique de l’Algérie.


Billet rédigé par Clément P. (modifié le jeudi 8 février 2024 à 18:19) Clément

Commentez cet article