Une nouvelle version de la Super Ligue Européenne plus acceptable ?

Une nouvelle proposition pour une Ligue Suprême de football européen a été présentée, impliquant jusqu’à 80 équipes opérant en dehors de l’autorité de l’UEFA. Basée en Espagne, A22 Sports Management a défini 10 principes pour le projet et discuté avec près de 50 clubs européens. Le but est de créer un projet sportif durable pour les compétitions de clubs européens. La participation serait basée sur le mérite sportif annuel sans membres permanents. Une décision de la cour européenne de justice est attendue avant la fin de la saison.
 

Un projet de Ligue Suprême à nouveau sur la table

Les organisateurs du projet de Ligue Suprême ont présenté jeudi une nouvelle proposition pour une compétition multidivisionnelle impliquant jusqu’à 80 équipes de football européennes et opérant en dehors de l’autorité de l’UEFA. A22 Sports Management, basée en Espagne, a défini 10 principes pour le projet et a déclaré avoir discuté avec « près de 50 clubs européens » au sujet de cette proposition renouvelée, deux ans après l’effondrement de l’idée originale.

Le document fait suite à un revers juridique initial pour A22 en décembre devant la Cour européenne de justice à Luxembourg dans un défi à ce qu’elle considère comme le contrôle monopolistique de l’UEFA, l’organe de gouvernance du football européen. L’avocat général Athanasios Rantos avait alors proposé que la cour reconnaisse l’autorité de l’UEFA sur les compétitions de football européennes. Une décision officielle de la cour est attendue avant la fin de la saison.

« Notre objectif est de présenter un projet sportif durable pour les compétitions de clubs européens, disponible à tous les 27 États membres de l’UE au minimum, dès réception de la décision », a déclaré A22 jeudi. Le document fournit des détails sur une idée conçue en 2021 par les leaders d’A22 selon laquelle leur prochaine proposition serait une compétition multiniveaux plus inclusive impliquant plus de pays.

Des principes fondamentaux

« La participation devrait être basée sur le mérite sportif annuel et il ne devrait pas y avoir de membres permanents », a déclaré A22. Douze clubs espagnols, italiens et anglais avaient lancé le projet de scission en avril 2021. Ce projet prévoyait une ligue de 20 équipes avec 15 fondateurs protégés de la relégation et était soutenu par la banque J.P. Morgan Chase, qui a plus tard présenté des excuses pour un « manque de jugement ».

Le projet s’est effondré en deux jours sous l’effet d’une forte opposition de l’UEFA, des fans et des législateurs, qui en Angleterre ont menacé de légiférer pour s’y opposer. Seuls le Real Madrid, le Barcelone et la Juventus ont publiquement soutenu le cas devant la cour à Luxembourg.

Le président du Barcelone, Joan Laporta, a déclaré jeudi que la Ligue Suprême était « une idée qui mérite d’être explorée ». Il a ajouté : « Nous devons explorer toutes les options pour améliorer le football et pour nous assurer que les clubs peuvent se développer financièrement et sportivement ».

A22 a déclaré qu’il présenterait une proposition détaillée pour la compétition multidivisionnelle dans les prochains mois, en espérant que cette fois-ci, elle sera plus acceptable pour les clubs européens, les fans et les législateurs.

Qu’en pensez-vous ? Croyez-vous que la Ligue Suprême peut être une bonne chose pour le football européen ? Ou pensez-vous que cela pourrait entraîner des conséquences négatives pour le sport ?

Commentez cet article