Le président du PSG nie son implication dans le rachat de Man Utd par les Qataris

Le président du PSG, Nasser Al-Khelaifi, a catégoriquement nié son implication dans l’acquisition de Manchester United. Bien qu’il ait été consulté par les Glazers, il affirme n’avoir aucun rôle opérationnel et se concentre sur ses responsabilités au PSG et à l’ECA.
PSG president Nasser Al-Khelaifi plays down involvement in the Manchester United takeover

Abordant le sujet des récentes rumeurs faisant état de sa possible implication dans un projet d’acquisition du Manchester United, le président du Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaifi, a vigoureusement démenti ces allégations ce samedi. Son nom avait été associé à un éventuel rachat par une entité qatariote du célèbre club britannique.

Le vendredi précédent, des informations avaient suggéré que Al-Khelaifi, également président de l’Association Européenne des Clubs (ECA), avait pris une part active dans les discussions concernant la tentative d’achat de Manchester United par Sheikh Jassim, une figure importante de la famille Glazer.

La participation de Al-Khelaifi, simple conseil ou intérêt dissimulé ?

Cependant, en dépit d’une description de sa contribution aux pourparlers en cours comme « importante », Al-Khelaifi a maintenu qu’il n’avait aucun rôle dans le projet de rachat des Glazers par Sheikh Jassim. Selon Kaveh Solhekol, journaliste sportif chez Sky Sports, l’homme d’affaires de 49 ans a reconnu que de potentiels investisseurs cherchent fréquemment ses conseils, confirmant que les Glazers l’avaient sollicité pour discuter de la vente éventuelle des Red Devils.

Néanmoins, il s’est montré ferme, affirmant que, mis à part un rôle de conseiller, il n’avait aucune autre implication dans ce qui s’avère être l’une des sagas de rachat les plus marquantes de l’histoire récente de la Premier League.

S’exprimant à Istanbul, en marge de la finale de la Ligue des Champions, Al-Khelaifi a donné quelques détails à la presse concernant les allégations portant sur son éventuelle participation à l’offre qatariote visant à s’approprier Manchester United.

« C’est ridicule de suggérer que je suis impliqué dans l’offre », a-t-il déclaré. « De nombreuses personnes souhaitent me parler d’investissements dans des clubs à travers le monde.

Une figure consultative plutôt qu’opérationnelle

« Il est vrai que j’ai eu des discussions avec les Glazers. J’ai parlé à Sheikh Jassim. Mais c’est absolument faux de prétendre que je suis impliqué dans l’offre. Mes responsabilités au sein du PSG et de l’ECA occupent tout mon temps. »

Les Glazers auraient demandé à Al-Khelaifi d’exercer ‘un peu de pression’ sur Sheikh Jassim pour qu’il augmente son offre pour Manchester United. Cependant, l’homme d’affaires qatari a refusé de prendre part à ces négociations.

Un duel pour l’acquisition de Manchester United est actuellement en cours entre le banquier qatari Sheikh Jassim et le milliardaire britannique Jim Ratcliffe. Le prix de vente potentiel du club est estimé à environ €6 milliards.

Cependant, alors que les négociations se prolongent, les ambitions de l’entraîneur Erik ten Hag de remodeler son équipe après avoir aidé le club à revenir en Ligue des Champions lors de sa première saison, sont en suspens.

Il est clair que l’avenir du club est en jeu et, tant que les négociations continueront, il semble que les plans de ten Hag pour la nouvelle saison resteront dans l’incertitude. Le club, les joueurs et les fans attendent tous avec impatience une résolution.


Billet rédigé par Francis T. (modifié le dimanche 11 juin 2023 à 13:11) francis

Commentez cet article