Les Lionnes s’imposent contre l’Irlande pour lancer leur campagne

Le stade AVIVA à Dublin a résonné d’une ambiance électrique, cependant, l’espoir de l’équipe locale s’est avéré infructueux. Une rencontre loin d’être ordinaire, chargée d’histoire et de défis pour les championnes d’Europe dirigées par Sarina Wiegman, s’est soldée par une victoire éclatante de l’Angleterre contre la République d’Irlande, sur le score de 2 à 0.

Dès les premières minutes, la tension était palpable. Ruesha Littlejohn, le cœur battant la chamade, a intercepté un tir puissant de Jess Park, utilisant son bras de manière décisive, éteignant ainsi les derniers espoirs d’une victoire irlandaise historique, alors qu’Alex Greenwood transformait le penalty avec assurance.

Une soirée pluvieuse marque le début de la reconquête européenne

Lauren James a brillamment ouvert le score, profitant d’un rebond malencontreux sur Anna Patten, défenseure d’Aston Villa, qui, malgré un passé au sein des rangs anglais jusqu’à l’équipe des moins de 21 ans, a choisi de représenter l’Irlande, suivant les traces de son grand-père originaire de Donegal.

Le ciel, s’éclaircissant juste avant le crépuscule, a offert un rayon d’espoir malgré le second penalty de Greenwood qui s’est écrasé contre le poteau, suite à une main controversée de Louise Quinn, initialement touchée par sa jambe.

Des moments de tension et de bravoure sur le terrain

Katie McCabe a tenté de minimiser la portée de ce succès anglais, suite à un match nul décevant contre la Suède à Wembley, qui a soulevé des interrogations quant à la capacité de l’équipe à conserver son titre européen. Toutefois, certains passages du jeu ont révélé une légère disharmonie, malgré l’excellence de Keira Walsh, qui a échappé de justesse à une pénalité pour main.

Caitlin Hayes a raté une occasion en or sur un centre de Quinn, tandis que Hannah Hampton a flirté avec le danger en temporisant, exposant son but. Néanmoins, l’Angleterre avait impérativement besoin de ce résultat pour apaiser les esprits.

Un retour triomphal et historique à Dublin

Avec Leah Williamson réintégrant la défense après une absence d’un an due à une rupture des ligaments croisés, son leadership s’est avéré plus crucial que jamais, surtout avec Mary Earps reléguée sur le banc, une première en match compétitif depuis septembre 2022.

Le retour de l’équipe féminine anglaise à Dublin, 37 ans après leur dernier match amical au Dalymount Park, marque un progrès significatif, souligné par la présence de 32 742 spectateurs, venus soutenir leur équipe après l’annonce du tirage au sort des qualifications.

Face à une équipe irlandaise résolue à défendre avec acharnement, l’Angleterre a dû redoubler d’effort pour s’imposer. Malgré quelques occasions manquées en fin de match, la victoire de ce soir signale véritablement le début de la défense de leur titre européen par les Anglaises.


Billet rédigé par Mathieu C. (modifié le mercredi 10 avril 2024 à 0:15) Mathieu

Commentez cet article