Le père de Luis Diaz enfin libéré par la guérilla colombienne

La libération de Luis Manuel Diaz, père de Luis Diaz de Liverpool, capturé par l’ELN, a été médiatisée. Son retour à Valledupar a été célébré malgré la défaite de Liverpool contre Toulouse. Cette libération met en lumière la fragilité du processus de paix en Colombie, mais pourrait renforcer les efforts de paix.
Colombie: la guérilla de l'ELN libère le père du footballeur Luis Diaz • FRANCE 24

L’annonce de la libération de Luis Manuel Diaz, père du footballeur émérite Luis Diaz de Liverpool, a été largement relayée par les médias colombiens. Capturé le 28 octobre à une station-service par l’ELN (Armée de libération nationale), sa libération le 9 novembre a marqué un tournant significatif. Les efforts conjoints de l’ONU et de l’Église ont été cruciaux dans les négociations pour sa libération.

Le retour de « Mané » Diaz, âgé de 56 ans et entraîneur dans un club de football amateur, a été célébré à Valledupar par une foule enthousiaste. Bien qu’affaibli, il a exprimé sa gratitude envers ceux qui l’ont soutenu. Cette libération s’est produite juste avant le match de Luis Diaz contre Toulouse en Ligue Europa, où Liverpool a subi une défaite de 3 à 2.

Efforts humanitaires et reconnaissance internationale

La situation de Luis Manuel Diaz a suscité une attention particulière, en raison de son statut de parent d’une figure sportive de premier plan. Le déploiement de forces spéciales dans la région de La Guajira et la proposition d’une récompense de 48 000 dollars pour des informations pertinentes témoignent de l’urgence de la situation.

Sa libération est intervenue dans un contexte de tension croissante due aux nombreux enlèvements en Colombie, avec 245 cas signalés entre janvier et septembre.

L'image représente une scène de célébration à Valledupar, en Colombie, accueillant Luis Manuel Diaz, 56 ans, après sa libération. Il exprime sa gratitude, entouré de symboles de paix et d'unité. En arrière-plan, des éléments représentant les efforts humanitaires et les tensions en Colombie, tels que des représentations stylisées de l'ONU, de l'église et des négociations de paix.

L’incident a mis en lumière la fragilité du processus de paix en Colombie, où le cessez-le-feu est en vigueur depuis le 3 août, malgré la poursuite des activités de l’ELN. Ce groupe est le dernier actif depuis le désarmement des FARC en 2016, excepté une faction dissidente d’environ 3 500 combattants.

L’impact sur la situation en Colombie

La libération de M. Diaz a été saluée par de nombreux acteurs, y compris la Fédération colombienne de football et Jurgen Klopp, entraîneur de Liverpool.

L’événement pourrait servir de catalyseur pour renforcer les efforts de paix dirigés par le président Gustavo Petro, qui vise à désarmer les groupes rebelles par le dialogue. L’enlèvement, reconnu comme une erreur par l’ELN, a exacerbé les tensions entre les parties négociatrices.

En réponse à cet incident, les autorités colombiennes et les organisations internationales ont appelé à la libération immédiate de toutes les personnes encore détenues par l’ELN. Cette exigence souligne la nécessité d’abandonner la pratique des enlèvements et de promouvoir une paix durable dans la région.


Billet rédigé par Clément P. (modifié le samedi 11 novembre 2023 à 3:11) Clément

Commentez cet article