Le Barça au coeur d’un scandale de corruption d’arbitres

Le FC Barcelone est accusé de corruption arbitrale en Espagne pour avoir versé plus de 6 millions d’euros à un ancien arbitre entre 2001 et 2018. Les médias suggèrent que ces paiements ont influencé les décisions des arbitres en faveur du club. Cette affaire est un coup dur pour le club et pourrait avoir de graves conséquences sur son image.

 

De nouvelles révélations secouent le FC Barcelone, qui aurait versé plus de 6 millions d’euros à José Maria Enriquez Negreira, ex-numéro deux de l’arbitrage espagnol entre 1994 et 2018, pour conseiller le club sur des questions arbitrales. Dans ce « Barçagate », le club aurait également effectué des paiements à deux autres entreprises, Soccercam SL et Tresep 2014 SL, liées à l’ancien arbitre. Les médias espagnols suggèrent que ces paiements pourraient avoir influencé les décisions des arbitres en faveur du FC Barcelone.

Des paiements frauduleux sur une période de plusieurs années

Selon El Mundo, le FC Barcelone aurait versé plus de 6 millions d’euros à José Maria Enriquez Negreira, entre 2001 et 2018. Cette somme dépasse largement les 1,4 million d’euros annoncés jusqu’à présent par les médias espagnols. Le club aurait cessé les paiements en 2018, lorsque le comité technique arbitral a été démembré et restructuré. Après cela, M. Negreira aurait menacé de révéler un «scandale» au club catalan.

Une pratique courante dans le football professionnel ?

Le FC Barcelone a réagi aux révélations, affirmant avoir eu un contrat avec un fournisseur externe pour recevoir des rapports techniques liés à l’arbitrage professionnel, pratique courante dans les clubs de football professionnels. Cependant, la fédération et La Liga demandent des comptes aux anciens responsables arbitraux de la RFEF et du Barça, tandis que Javier Tebas, président de La Liga, souligne que les sanctions disciplinaires sportives sont impossibles, le délai de prescription étant de trois ans.

Une crise de confiance pour le FC Barcelone

Cette affaire est un coup dur pour le FC Barcelone, qui avait déjà été éclaboussé par des scandales de corruption par le passé. Les supporters du club espagnol sont choqués par ces révélations et la crédibilité de l’équipe pourrait être remise en question. Pour Xavi, ancien joueur et entraîneur du club, tricher pour gagner n’est pas acceptable et s’en tenir aux règles est primordial.

Une enquête qui pourrait avoir de graves conséquences

Si le parquet espagnol ouvre un procès, le FC Barcelone pourrait être accusé de corruption arbitrale. Ce qui est sûr, c’est que cette affaire aura des conséquences négatives sur l’image du club, qui va devoir faire face à une crise de confiance. Il est important que les responsables soient tenus pour responsables et que la justice soit rendue de manière équitable.

Que pensez-vous de ces accusations de corruption arbitrale contre le FC Barcelone? Pensez-vous que le club devrait être tenu pour responsable de ces actes? Comment cela affectera-t-il l’image du club et sa crédibilité? La justice sera-t-elle rendue de manière équitable? Les réponses à ces questions restent à voir dans les prochains jours et semaines, mais cette affaire est certainement une crise de confiance pour le monde du football.

Commentez cet article