Paul Pogba face à une audience cruciale en janvier

Paul Pogba, le célèbre milieu de terrain de la Juventus, se prépare à comparaître en janvier lors d’une audience relative à une affaire de dopage. Cette nouvelle survient alors que les procureurs de lutte contre le dopage ont récemment proposé une suspension de quatre ans à l’encontre du joueur, déjà mis à l’écart par son club suite à un test positif au dopage.

Paul Pogba et le football, c'est fini ?

La Gazzetta dello Sport a révélé hier des informations complémentaires sur cette affaire, éclairant plusieurs zones d’ombre quant à l’état actuel du dossier.

Une stratégie de défense complexe pour Paul Pogba

Il a été rapporté que Pogba n’avait pas encore cherché à négocier une réduction de peine. La Gazzetta dello Sport analyse aujourd’hui les raisons potentielles de cette décision. En 2018, Joao Pedro, alors attaquant de Cagliari, avait été testé positif au dopage. Toutefois, même ses avocats n’avaient pas opté pour un accord de plaidoyer. Le joueur avait pris ses responsabilités, ce qui avait abouti à une réduction de sa suspension à six mois.

Dans le cas de Pogba, l’audience est prévue pour la seconde moitié de janvier. Ses avocats pourraient tenter de démontrer que le joueur n’avait pas l’intention de consommer la substance interdite, administrée par un ami médecin, ou ils pourraient argumenter sur des circonstances atténuantes pouvant impliquer la présence d’experts scientifiques au tribunal. L’objectif serait de réduire la suspension à deux ans.

Un potentiel appel à la Cour Arbitrale du Sport

L’équipe de Pogba envisage encore de faire appel auprès de la Cour Arbitrale du Sport (CAS), comme le permet le code anti-dopage, qui autorise une unique audience. Néanmoins, cette démarche nécessiterait l’approbation de NADO et WADA Italia. À l’heure actuelle, Pogba n’a pas encore formulé cette demande d’appel.


Billet rédigé par Francis T. (modifié le samedi 9 décembre 2023 à 3:25) francis

Commentez cet article