Sélection allemande : Gross appelé, Goretzka et Werner absents

En préparation pour l’Euro 2024 en tant qu’hôte, l’Allemagne connaît des changements audacieux sous Hansi Flick. Des choix surprenants, tels que la convocation de Pascal Gross et l’exclusion de Timo Werner, marquent une nouvelle direction. L’absence de Neuer pourrait laisser Kimmich comme capitaine. Flick privilégie l’alchimie d’équipe et cherche à redéfinir la performance allemande après des résultats mitigés.

Sélection de l'équipe d'Allemagne

Un vent de renouveau souffle sur la Mannschaft

À l’approche de l’Euro 2024, dont l’Allemagne sera l’hôte, le sélectionneur Hansi Flick opère des changements audacieux au sein de son effectif. En effet, la convocation de Pascal Gross, le milieu de terrain de Brighton, constitue une surprise de taille.

Non retenu pour cette sélection, Timo Werner, qui jouissait d’une place quasiment garantie, se retrouve écarté, de même que le dynamique Leon Goretzka. L’absence prolongée de Manuel Neuer, à cause d’une fracture de la jambe, laisse présager que le brassard de capitaine sera probablement transmis à Joshua Kimmich, l’élément-clé du Bayern Munich.

Si certains cadres sont omis, d’autres effectuent un retour remarqué, comme c’est le cas de Niklas Suele de Borussia Dortmund. Par ailleurs, Hansi Flick n’a pas hésité à faire confiance à Jamal Musiala, le jeune milieu du Bayern, qui est en phase de récupération d’une blessure à la cuisse.

Une alchimie collective plutôt que des individualités

Flick n’a pas manqué de préciser sa philosophie lors de sa conférence de presse. Selon lui, chaque joueur doit ravaler son égo pour se mettre au service de la formation. « L’étoile, ici, c’est l’équipe, pas l’individu », a-t-il déclaré, soulignant la quête de joueurs capables d’apporter une véritable valeur ajoutée au groupe.

Après une année mitigée, marquée par une seule victoire en cinq rencontres internationales, l’Allemagne semble en quête de redéfinition. Leurs récents échecs contre la Belgique, la Pologne et la Colombie, compensés à peine par une victoire solitaire contre le Pérou et un match nul contre l’Ukraine, signalent la nécessité d’un renouveau.

Les défis à venir pour l’équipe allemande

Afin de mieux calibrer son équipe, Hansi Flick profitera des matchs amicaux de septembre. L’Allemagne affrontera le Japon à Wolfsburg le 9 septembre, suivi d’une confrontation avec les finalistes de la dernière Coupe du Monde, la France, le 12 septembre à Dortmund.

Malgré la qualification automatique pour l’Euro en tant qu’hôtes, Flick persiste à remodeler son équipe, laissant entrevoir un désir de rupture et de renouvellement plutôt que de conservation d’un statu quo peu satisfaisant.

À quelques mois de l’événement footballistique continental, la Mannschaft est à un tournant, devant choisir entre la tradition et le renouveau, avec toutes les implications que cela engendre pour l’avenir.


Billet rédigé par Antoine B. (modifié le vendredi 1 septembre 2023 à 12:32) Antoine

Commentez cet article