Une fin de match épique amène Leverkusen en finale de la Ligue Europa

Le Bayer Leverkusen a eu deux raisons de célébrer durant les arrêts de jeu ce jeudi. La formation allemande s’est non seulement qualifiée pour la finale de l’Europa League, mais a également maintenu son incroyable série d’invincibilité grâce au but tardif de Josip Stanišić, permettant d’arracher un match nul 2-2 contre l’AS Roma.

Résumé : Leverkusen (Q) 2-2 AS Roma - Ligue Europa (demi-finale retour)

Les espoirs de Leverkusen semblaient compromis au cours de ce match retour de demi-finale après que deux penalties de Leandro Paredes aient donné l’avantage à Roma, 2-0 pour le match et 2-2 au cumulatif des scores. Cependant, un but contre son camp du défenseur romain Gianluca Mancini à la 82ème minute et l’égalisation de Stanišić ont permis à Leverkusen de prolonger sa série sans défaite à 49 matchs.

Des rencontres cruciales mènent à Dublin

L’équipe allemande a avancé avec un score cumulé de 4-2 et affrontera une autre équipe italienne, l’Atalanta, le 22 mai à Dublin après que cette dernière ait éliminé Marseille sur un score de 3-0, avançant ainsi 4-1 au cumulatif. « C’est simplement magique ! » s’exclamait Granit Xhaka à la télévision allemande RTL, évoquant le frisson de ces moments de compétition rêvés depuis l’enfance et ces instants décisifs avant la fin qui propulsent en finale.

Cette préservation de leur record d’invincibilité, à seulement une trentaine de secondes de son terme, marque une autre fin de match improbable dans une saison impressionnante pour l’équipe de Xabi Alonso, qui a déjà remporté le titre de Bundesliga et s’est également qualifiée pour la finale de la Coupe d’Allemagne.

L’égalisation de Leverkusen était son 17ème but de la saison marqué après la 90ème minute et la troisième fois qu’elle remontait un déficit de 2-0 en seconde période des éliminatoires de l’Europa League. De son côté, Roma, ayant perdu le match aller la semaine précédente, était consciente du défi ardu, d’autant plus que son attaquant vedette Paulo Dybala n’était que remplaçant après une blessure subie contre la Juventus durant le weekend.

Leverkusen avait plusieurs occasions de sceller le sort de la rencontre et s’en est approché à la 29ème minute. Un coup franc fut dévié à l’extérieur de la surface vers Piero Hincapié, dont le tir heurtait le poteau gauche, rebondissait sur le gardien romain Mile Svilar et passait devant le but avant d’être dégagé par Evan Ndicka.

Un penalty décisif et une réponse immédiate

À l’inverse, c’est Roma qui prenait l’avantage à deux minutes de la mi-temps avec un penalty de Paredes suite à une faute sur l’attaquant Sardar Azmoun par le défenseur de Leverkusen, Jonathan Tah. Svilar brillait par une double parade extraordinaire peu avant et continuait ses exploits après la pause. Un autre penalty était accordé à Roma à la 66ème minute lorsque le ballon touchait involontairement la main d’Adam Hložek de Leverkusen lors d’un corner.

Paredes transformait le penalty d’un tir ferme dans le coin inférieur gauche, provoquant l’euphorie des supporters visiteurs. Tout semblait mener à une prolongation, mais Leverkusen trouvait le but nécessaire pour avancer alors qu’un corner d’Alex Grimaldo rebondissait sur Mancini au second poteau et franchissait la ligne.

Stanišić, entré en jeu à la 90ème minute, reprenait l’intérieur et décochait un tir décisif dans le coin éloigné au septième minute du temps additionnel. « C’est certainement l’un de ces moments, » confiait Stanišić à RTL, soulignant la résilience de son équipe qui, même en cas de défaite, aurait progressé mais qui trouve une satisfaction plus grande encore à travers ce match nul salvateur.


Billet rédigé par Mathieu C. (modifié le vendredi 10 mai 2024 à 13:23) Mathieu

Commentez cet article