Privé de Lacazette, l’Olympique Lyonnais s’incline 2-0 contre Reims

Dans une enceinte du stade Auguste Delaune électrique, le duel de la septième levée de Ligue 1 entre Reims et l’Olympique Lyonnais a laissé entrevoir les lacunes d’une formation lyonnaise en manque d’inspiration.

Subissant une défaite contre leurs hôtes, les hommes de Fabio Grosso ont affiché un tableau peu reluisant, s’inclinant 2-0.

DEBRIEF Résumé Reims 2-0 OL | OFFICIELLEMENT ÉQUIPE LA PLUS NULLE D’EUROPE

En l’absence de son attaquant vedette, suspendu pour la rencontre, l’Olympique Lyonnais s’est trouvé en délicatesse sur le front de l’attaque. Fabio Grosso, l’artisan tactique italien à la barre de l’OL, avait pourtant ajusté son schéma tactique en un 3-4-1-2. Corentin Tolisso, placé en rôle de meneur derrière Rayan Cherki et Baldé, devait théoriquement apporter cette touche créative tant espérée.

Néanmoins, malgré une possession de balle louable, les Gones se sont montrés incapables de matérialiser leur domination en occasions nettes. Leur désarroi s’est cristallisé lorsque Marshall Munetsi a ouvert le score pour Reims, sur une passe décisive de Junya Ito, à l’orée de la mi-temps.

Rayan Cherki, symbole d’une attaque en berne

Rayan Cherki, promis à un bel avenir et titularisé aux côtés de Baldé, s’est montré particulièrement discret. En l’espace de 53 minutes, il n’a pu afficher qu’un tir non cadré, malgré les 44 ballons touchés. Un rendement insuffisant qui lui vaudra un rappel sur le banc à la 53e minute, remplacé par Ernest Nuamah.

Ce choix tactique de substitution dénote une mécontentement palpable de Fabio Grosso, mettant en lumière les difficultés offensives persistantes de son équipe.

Lopez, un dernier rempart aux décisions douteuses

Outre les prestations en demi-teinte de figures offensives comme Tolisso ou Cherki, l’interrogation s’est également portée sur le gardien lyonnais. Anthony Lopez, habituellement si sûr, s’est rendu coupable d’une erreur sur le second but concédé.

Suite à un centre a priori anodin, il a malencontreusement repoussé le cuir en direction du milieu de terrain. Yunis n’a eu qu’à plonger de la tête pour doubler la mise et sceller le sort de la rencontre.


Billet rédigé par Antoine B. (modifié le dimanche 1 octobre 2023 à 22:57) Antoine

Commentez cet article