Lyon s’extirpe de la zone rouge grâce à un but tardif contre Monaco

L’Olympique Lyonnais, sous la direction ingénieuse de Pierre Sage, a enregistré une victoire cruciale contre l’AS Monaco (0-1), grâce à un but tardif de Jeffinho. Cette victoire, la troisième seulement de la saison et la deuxième consécutive, a permis à Lyon de s’éloigner de la zone de relégation. Sage, aux commandes depuis quatre matchs, a déjà mené Les Gones à deux succès, apaisant la crise au club.

Le duo Maxence Caqueret et Corentin Tolisso a brillé, perturbant l’organisation monégasque dès la première mi-temps. Cependant, Monaco a eu les meilleures occasions, notamment grâce à Folarin Balogun qui, malgré un saut mal calculé, a forcé Anthony Lopes à réaliser un arrêt décisif. Maghnes Akliouche a également mis à l’épreuve Lopes, qui a dû se détendre sur sa gauche pour détourner le ballon.

Monaco presse, Lyon surprend

La pression de Monaco s’est intensifiée en deuxième mi-temps, avec Mohamed Camara et Youssouf Fofana, très influent, ratant de peu de marquer. Balogun a continué à menacer, mais c’est Lyon qui a finalement arraché une victoire mémorable contre le cours du jeu. Monaco, trop agressif lors d’une phase de transition, a été pris de court, laissant Ainsley Maitland-Niles servir Jeffinho pour le but de la victoire.

Les Monégasques, incapables de se créer des occasions claires, ont subi leur deuxième défaite de la saison à domicile. Ils restent troisièmes, mais pourraient être rattrapés par Lille OSC en cas de victoire contre Paris Saint-Germain. Lyon, de son côté, sort temporairement de la zone de relégation.

Des performances en demi-teinte pour certains joueurs

Les évaluations des joueurs de Monaco révèlent des performances mitigées. Youssouf Fofana, malgré quelques passes imprécises, a su imposer son rythme et se montrer dangereux, notamment avec une demi-volée qui a frôlé le cadre. Sa présence grandissante au sein de l’équipe en fait un élément clé de Monaco. Les notes des joueurs lyonnais, quant à elles, soulignent l’impact de Caqueret et Tolisso dans la perturbation du jeu monégasque, ainsi que l’efficacité de Lopes dans les buts.

Côté lyonnais, Anthony Lopes a été solide, tandis que Maxence Caqueret s’est distingué au milieu de terrain, gagnant de nombreux duels et échappant fréquemment à la pression adverse. Bien que manquant de soutien offensif, il a marqué de sa présence ce match où Lyon a fait preuve de résilience et d’opportunisme.


Billet rédigé par Francis T. (modifié le samedi 16 décembre 2023 à 1:09) francis

Commentez cet article