Les confessions d’Ivan Toney, entre passion du foot et défis personnels

Ivan Toney Finally Opens Up About His Ban & Reveals His Preferred Future Team!

Les confessions d’Ivan Toney : entre passion footballistique et défis personnels

Lors d’une entrevue approfondie, l’attaquant de Brentford, Ivan Toney, a partagé certaines de ses passions footballistiques. Enfant, il vouait une admiration sans borne pour Liverpool, tout en étant fasciné par le jeu d’Arsenal. Son cœur balance toujours entre ces deux grands clubs.

Toney a également évoqué sa première titularisation en Premier League, qui n’a eu lieu qu’à l’âge de 25 ans. C’était pour Brentford, et ironiquement, face à Arsenal lors de la journée inaugurale de la saison 2021/22.

Auparavant, malgré deux courtes apparitions dans l’élite anglaise sous les couleurs de Newcastle United, il n’avait jamais véritablement eu sa chance. Newcastle l’avait d’ailleurs acquis en provenance de Northampton Town pour une somme avoisinant les 300 000 euros en août 2015.

Retour sur le parcours tumultueux d’un talent anglais

Concernant son passage chez les Magpies, Toney n’a pas caché sa déception de n’avoir jamais pu s’imposer. Cependant, il demeure compréhensif. Il admet que, à l’époque, le club luttait pour son maintien en Premier League, notamment sous l’égide de Rafa Benitez.

Dans un tel contexte, placer une confiance aveugle en un jeune joueur était sans doute risqué. Malgré tout, le sentiment persiste qu’il aurait pu apporter davantage si on lui avait donné l’opportunité.

D’ailleurs, ses aspirations futures ne manquent pas d’ambition. Alors que son nom circule régulièrement dans les rumeurs de transfert, Toney affirme que son objectif premier reste de jouer au plus haut niveau, idéalement dans un club prestigieux où il pourrait prétendre à des titres majeurs. Toutefois, il ne renie pas sa gratitude envers Brentford, club qu’il qualifie de l’un des meilleurs passages de sa carrière.

Une suspension marquante dans la carrière de Toney

Outre ces aspirations professionnelles, l’entretien a abordé un sujet plus épineux : la suspension de huit mois de Toney suite à des violations liées aux paris sportifs. L’Association de Football l’avait sanctionné de 262 infractions en novembre de l’année précédente. Après avoir reconnu sa culpabilité pour 232 d’entre elles, une amende de 60 000 euros lui avait été infligée.

Cette situation, loin d’être anodine, a profondément affecté le moral du joueur. Il exprime son incompréhension face à la décision de ne pas le laisser s’entraîner avec ses coéquipiers de Brentford. Une mesure qu’il décrit comme une véritable « prison footballistique ». Pour lui, ce genre de traitement pourrait avoir des conséquences dévastatrices sur des individus moins résilients psychologiquement.

S’exprimant lors du podcast « Diary of a CEO », Toney s’est montré critique envers l’Association de Football, s’interrogeant sur la cohérence entre la mise en avant de la santé mentale par la communauté footballistique et les sanctions lourdes imposées à des joueurs comme lui.

Un avenir encore plein de promesses

Malgré ces obstacles, Toney regarde l’avenir avec optimisme. Rêvant toujours du sommet, il évoque un possible transfert futur. « Le prochain club que je rejoindrai, si je devais partir, serait le bon choix », confie-t-il. Tout en réitérant son affection pour Liverpool, il avoue avoir toujours été attiré par le style de jeu d’Arsenal et la ferveur de ses supporters.

À 27 ans, la carrière d’Ivan Toney est loin d’être terminée. Et si son parcours a été marqué par des hauts et des bas, sa détermination à triompher des épreuves et à atteindre les sommets du football est plus forte que jamais.


Billet rédigé par Steven R. (modifié le lundi 21 août 2023 à 12:12) steven

Commentez cet article