Le football français vise cinq places en Ligue des Champions

L’horizon prochain pourrait se révéler particulièrement faste pour les équipes françaises sur la scène européenne. En effet, la France se trouve à l’aube de pouvoir prétendre à cinq invitations au prestigieux tournoi de la Ligue des Champions. Cette avancée serait le fruit des performances remarquables des clubs hexagonaux, toujours en lice dans les différentes compétitions continentales après les étapes de poule.

Grâce à la révision du format des compétitions européennes qui verra l’élargissement du nombre de clubs de 32 à 36 dans le tournoi principal, la France est assurée de se voir attribuer une quatrième place via son championnat national. Plus intéressant encore, une place bonus est dédiée aux deux nations affichant les meilleurs coefficients UEFA de l’année précédente, une récompense à portée des clubs français.

La course aux points UEFA s’intensifie

Malgré une position actuelle de sixième au classement par points de l’indice UEFA pour cette saison, avec un total de 11,583 points après les phases de poule, la France affiche un score quasi équivalent à celui de la saison passée (12,583 points). Des performances supplémentaires positives pourraient donc propulser la France dans la bataille pour décrocher cette précieuse cinquième place en Ligue des Champions.

La question qui se pose est la suivante : combien de points les équipes françaises doivent-elles cumuler pour figurer parmi les deux premières nations européennes de la saison ? La barre des 19 points semble être le seuil à atteindre, aucun pays n’ayant terminé au-delà de la deuxième place avec un score supérieur. Il manque donc 7,5 points à la France pour espérer une cinquième place. Est-ce un objectif atteignable ?

Des scénarios prometteurs pour les clubs français

En additionnant les points glanés lors des matches et les bonus obtenus à chaque étape franchie, on peut déduire les efforts nécessaires pour que les clubs français cumulent les 7,5 points manquants et s’adjugent ainsi une cinquième place en Ligue des Champions. Les possibilités sont réelles, avec notamment le Paris Saint-Germain en lice pour la finale de la Ligue des Champions et Lille potentiellement victorieux en Conférence League, sans oublier l’OM et le RC Lens qui pourraient atteindre les demi-finales de la Ligue Europa.

Partant du postulat que le Stade Rennais et le Toulouse FC, confrontés respectivement à l’AC Milan et au Benfica Lisbonne lors des barrages de la Ligue Europa, ne marqueront plus de points, une performance inattendue dans ces matches pourrait néanmoins rapporter des points bonus, en particulier si une équipe française venait à remporter la Ligue Europa. Il est à noter que les matches de barrage n’octroient pas de points, mais la qualification pour les huitièmes de finale est récompensée par un point bonus.

Malgré des adversaires de taille en barrages de la Ligue Europa, le RC Lens et l’OM sont considérés légèrement favoris face au SC Fribourg et au Shakhtar Donetsk, tandis que le PSG est bien positionné contre la Real Sociedad pour les huitièmes de finale de la C1. De son côté, Lille est vu comme un sérieux candidat à la victoire finale en Conférence League, compétition presque aussi lucrative en termes de points que les autres tournois européens.

Évaluation des performances nécessaires

Voici le détail des performances envisagées pour chaque club :

  • Paris Saint-Germain : Finaliste de la Ligue des Champions, apportant 2 points (12/6).
  • Olympique de Marseille : Demi-finaliste de la Ligue Europa, contribuant à 1,67 points (10/6).
  • RC Lens : Demi-finaliste de la Ligue Europa, également pour 1,67 points (10/6).
  • Toulouse FC : Éliminé en barrages de la Ligue Europa, sans ajout de points.
  • Stade Rennais : Éliminé en barrages de la Ligue Europa, sans points supplémentaires.
  • Lille : Vainqueur de l’Europa Conférence League, rapportant 2,16 points (13/6).

Cette stratégie repose sur l’hypothèse de victoires et de matchs nuls lors des doubles confrontations en cas de qualification, et d’une défaite accompagnée d’un match nul en cas d’élimination. Pour calculer l’indice UEFA des nations, les points sont divisés par le nombre de clubs de chaque pays participant aux compétitions européennes, soit six pour la France.


Billet rédigé par Mathieu C. (modifié le lundi 12 février 2024 à 13:26) Mathieu

Commentez cet article